Pancréatite : comment soigner et prévenir l’inflammation du pancréas ?

A la différence du cœur, de l’estomac ou des intestins, le pancréas est un organe relativement « discret », presque anonyme, même dans les recherches des utilisateurs. Rares sont les personnes qui savent le situer anatomiquement : le pancréas, ou glande pancréatique, se situe à l’arrière de l’estomac.

Pourtant, le pancréas a un rôle très important pour le bon fonctionnement de notre corps : polyvalent, cet organe permet de sécréter l’insuline (qui régule le taux de sucre dans notre sang), mais aussi des enzymes digestives qui concourent à décomposer tout ce que nous mangeons et qui nous permettent une bonne digestion. Loin d’être un organe de seconde zone, le pancréas est indispensable à notre vie. Et lorsque quelque chose ne va pas bien à son niveau, alors vous pouvez souffrir de pancréatite.

Comment se traduit une pancréatite ?

Votre pancréas vous aide à réguler la façon dont votre corps traite le sucre. Il joue également un rôle important en libérant des enzymes et en vous aidant à digérer les aliments. Lorsque votre pancréas devient enflé ou enflammé, il ne peut plus remplir sa fonction : vous souffrez alor d’une pancréatite.

Comme le pancréas est étroitement lié à votre processus digestif, il est affecté par ce que vous mangez. Dans les cas de pancréatite aiguë, l’inflammation du pancréas est souvent déclenchée par des calculs biliaires.

Mais dans les cas de pancréatite chronique, dont les poussées réapparaissent avec le temps, votre régime alimentaire peut avoir un rôle important à jouer dans le problème. Les chercheurs en apprennent davantage sur les aliments que vous pouvez consommer pour protéger et même aider à la guérison de votre pancréas.

L’alimentation comme premier levier de guérison

Pour que votre pancréas soit en bonne santé, privilégiez les aliments riches en protéines, pauvres en graisses animales et contenant des antioxydants. Les viandes maigres, les haricots et les lentilles, les soupes claires et les produits laitiers de substitution (comme le lait de lin et le lait d’amande) sont tout indiqués. Votre pancréas n’aura pas à travailler aussi dur pour les transformer.

Des recherches suggèrent aussi que certaines personnes souffrant de pancréatite peuvent tolérer jusqu’à 30 à 40 % de calories provenant de matières grasses lorsqu’elles sont issues de sources végétales alimentaires complètes ou de triglycérides à chaîne moyenne (TCM). D’autres s’en sortent mieux avec une consommation de graisses beaucoup plus faible, par exemple 50 grammes ou moins par jour. Les épinards, les myrtilles, les cerises et les céréales complètes peuvent protéger votre digestion et combattre les radicaux libres qui endommagent vos organes.

Ennemis n°1 : le sucre et l’alcool

L’alcool et la cigarette sont bien sûr à proscrire, mais le sucre est aussi un ennemi de taille. L’alcool est la première cause de pancréatite !

Les personnes souffrant de pancréatite chronique souffrent souvent de malnutrition en raison de la diminution de la fonction du pancréas. Les vitamines A, D, E et K sont le plus souvent carencées en raison de la pancréatite. Consultez toujours votre médecin ou votre diététicien avant de changer vos habitudes alimentaires lorsque vous avez une pancréatite. Voici quelques conseils qu’ils pourraient vous suggérer :

  • Mangez entre six et huit petits repas tout au long de la journée pour vous aider à récupérer de la pancréatite. C’est plus facile pour votre système digestif que de prendre deux ou trois gros repas.
  • Utilisez les TCM comme principale matière grasse, car ce type de graisse ne nécessite pas d’enzymes pancréatiques pour être digéré. Les TCM se trouvent dans l’huile de noix de coco et l’huile de palme et sont disponibles dans la plupart des magasins d’aliments bio.
  • Évitez de manger trop de fibres à la fois, car cela peut ralentir la digestion et entraîner une absorption moins qu’idéale des nutriments de l’alimentation. Les fibres peuvent également rendre moins efficace votre quantité limitée d’enzymes.
  • Prenez un supplément de multivitamines pour vous assurer que vous recevez les nutriments dont vous avez besoin. Vous trouverez une grande sélection de multivitamines ici.

La pancréatite peut également être génétique, ou le symptôme d’une réaction auto-immune. Dans de nombreux cas de pancréatite aiguë, l’affection est déclenchée par un canal biliaire ou des calculs biliaires bloqués.

Autres traitements pour soigner la pancréatite

Si votre pancréas a été endommagé par une pancréatite, une modification de votre alimentation vous aidera à vous sentir mieux. Mais cela ne suffira peut-être pas à rétablir complètement la fonction du pancréas. Votre médecin peut vous prescrire des enzymes pancréatiques supplémentaires ou synthétiques à prendre avec chaque repas.

Si vous ressentez toujours des douleurs dues à une pancréatite chronique, envisagez une thérapie alternative comme le yoga ou l’acupuncture pour compléter le traitement de la pancréatite prescrit par votre médecin. Une échographie endoscopique ou une intervention chirurgicale peut être recommandée comme mesure suivante si la douleur persiste

Une fois l’inflammation du pancréas maîtrisée, vous pouvez commencer à boire des liquides clairs et à manger des aliments fades. Avec le temps, vous pourrez reprendre votre régime alimentaire normal. Si votre pancréatite persiste et que vous ressentez toujours des douleurs en mangeant, votre médecin peut vous recommander une sonde d’alimentation pour vous aider à vous nourrir.

Notons aussi que certains nutritionnistes conseillent de recourir au jeûne pour soigner la pancréatite. Cesser de manger pendant quelques jours à l’hôpital afin de donner au pancréas une chance de se rétablir.